fr

SCOP HANDY : Avec Handy les termites c’est fini !

SCOP HANDY : Avec Handy les termites ...
Publié le 07/04/2022

SCOP HANDY : Avec Handy les termites c’est fini !


Nous retranscrivons ici l’interview filmée réalisée avec Sébastien Elgart, gérant de la SCOP HANDY, située à LABETS BISCAY.


Jonathan Perez : Nouvelle vidéo avec Sébastien Elgart, gérant de la SCOP HANDY ! Avant que tu nous parles de termites, est ce que tu peux nous expliquer le principe de SCOP (Société Coopérative de Production) ?


Sébastien Elgart : Oui bien sûr ! M. Germain Handy qui a créé l’entreprise en 1994 devant partir à la retraite, a proposé à ses employés de racheter l’entreprise. Tous les salariés sont
désormais associés et nous avons nommé parmi eux un gérant et une co-gérante.


Jonathan Perez : Ok, donc chaque salarié qui entre dans la SCOP HANDY a la possibilité devenir actionnaire de cette société et ont une part dans la gestion globale de la société.


Sébastien Elgart : Oui tout à fait, ça fonctionne également pour les bénéfices et dividendes. Et ça marche très bien comme ça !
Jonathan Perez : Je te remercie pour la précision, c’était important. Aujourd'hui tu vas nous
parler de termites car nous arrivons dans une période un peu particulière que l’on appelle
l’essaimage.


Sébastien Elgart : La période d’essaimage des termites débute en fin Février pour se terminer fin Juin. C’est à ce moment là que les termites essaiment pour créer une nouvelle colonie hors de leur territoire actuel. Ca se remarque par un vol d’insectes comme des fourmis ailées mais justement beaucoup de gens les confondent.


Jonathan Perez : Justement, est ce que tu peux nous préciser pour ne pas se tromper. Il
s’agit donc notamment de période ?


Sébastien Elgart : Oui, Fin Février ⇒ Fin Juin, c’est la période d’essaimage des termites.
Les fourmis ailées démarrent leur essaimage fin juillet mais avec le réchauffement climatique on en retrouve à partir de fin mai. De sorte qu’il y a un temps ou les deux peuvent se rencontrer en Juin.


Jonathan Perez : Ok donc De fin Février à fin mai = Termites, Juin = termites ou fourmis
ailées, Juillet = fourmis ailées. Et comment distinguer termites de fourmis ailées alors ?


Sébastien Elgart : Les termites sont noirs, elles vont s’échapper par centaines d’un trou dans un mur ou un bout de bois pour viser la lumière. L’insecte a 4 ailes deux fois plus longues que le corps avec un envol très anarchique. Elles visent la lumière, tombent par terre, perdent leurs ailes et cherchent à rerentrer dans la terre pour recréer une colonie qui se trouve toujours entre 6 et 10 m sous terre. Les fourmis possèdent deux ailes biseautées à peine plus longue que le corps.


Jonathan Perez : Merci pour ces précisions, du coup si on a un doute on t’appelle ! Du coup si on découvre des termites chez nous, quels sont les risques et les solution à apporter
pour résoudre ce problème ?


Sébastien Elgart : Les risques sont de manger le bois de la maison. Il ne faut pas les laisser faire. Elles viennent du sol et commencent donc par les huisseries ou parties bois du rez-de-chaussée et remontent progressivement. Il existe deux solutions. Une solution chimique imparfaite qui est un répulsif. Elle ne tue pas la colonie, repousse le problème plus loin, et est potentiellement dangereuse pour l’homme ou les animaux domestiques. La solution que nous utilisons est le piège par appât Sentritech. Une pose de pièges sur les traces dans la maison et une barrière active autour de la maison. Notre système permet en
toute sécurité de tuer 3 millions de termites par piège à l’exterieur et 1 million et demi par piège intérieur. La termite vient manger l'appât et le redistribue à la colonie pour nourrir les
reproducteurs et les soldats ce qui en permet une élimination complète. C’est un produit qui ne tue pas de suite pour être transmis et c’est un bloqueur de mue.


Jonathan Perez : Il s’agit du procédé Sentritech que tu proposes pour une élimination et une protection efficace contre les termites. Ensuite tu fais une relève dans le temps des
appâts. Tu nous expliques ?


Sébastien Elgart : On est une entreprise certifiée Qualibat et on applique un protocole national. Deux mois après l’installation nous procédons à la première relève. Ensuite on
revient régulièrement selon la consommation. Après deux visites consécutives sans consommation d'appât, nous procédons à une nouvelle visite intégrale du bâti, et si tout est
ok alors nous pouvons enlever les pièges intérieurs signe que la colonies est éliminée. Et là on rentre en maintenance. C’est comme une assurance, si une colonie devait se réimplanter
alors des pièges seraient réinstallés sans surcout.


Jonathan Perez : Pour finir cet entretien, est ce que tu peux nous éclairer sur les Fausses Bonnes Idées que l’on entend régulièrement pour supprimer une colonie de termites ?


Sébastien Elgart : Laisser un bous de bois au fond du jardin par exemple : Les termites sont aveugles dont elle peuvent passer à côté et même si elles y vont elles se nourrissent,
font grossir la colonie, et chaque année un nouvel essaimage créé de nouvelles colonies toujours plus proches de la maison … Il suffit d’un couple mâle/femelle pour recréer une
colonie. Mauvaise idée ! La souche, il vaut mieux la dessoucher. C’est un restaurant 3 étoiles pour le termite, il craint l’air et la lumière et se protège dans la souche. A l’intérieur
d’une maison : le produit miracle c’est le xylophène. A proscrire ! Il s’agit juste d’un répulsif chimique et temporaire. Le termite reviendra sur d’autres parties de bois et se propagera. Le
produit sentritech lui ne pollue pas. Aucune émanation nocive pour l’humain ou pour les animaux.


Jonathan Perez : Merci Sébastien pour ton expertise. On hésite pas à t’appeler si besoin !

 

SCOP HANDY
71 route d’Etxehandia 64120 LABETS-BISCAY

- 05 59 65 65 92 - contact@scop-handy.fr


L’interview est dispo en intégralité en replay ici :

Nos coordonnées

3 rue de palais de justice
64120 St Palais